ORAN

La gare centrale d´Oran

De style néo-mauresque, il est dessiné par l’architecte Albert Ballu et construit par l’entreprise des frères Perret, lors de la colonisation française. Son architecture reprend les symboles des trois religions du livre. Ainsi son aspect extérieur est celui d’une mosquée, où l’horloge a la forme d’un minaret ; les grilles des portes, fenêtres et plafond de la qoubba (dôme) portent l’étoile de David ; alors que les peintures intérieures des plafonds portent des croix chrétiennes.

gare

Marché de la Bastille

Ce marché populaire s’étale sur la longue rue des Aures où se vendent fruits, légumes, épices et beaucoup de produits bios. Il est très fréquenté car vraiment pas cher.

IMG_20180213_131733

Cathédrale du Sacré-Coeur d´Oran

La cathédrale du Sacré-Cœur d’Oran (Algérie), de style romano-byzantin, fut édifiée de 1904 à 1913.

Monseigneur Cantel, évêque d’Oran de 1899 à 1910, trouve à son arrivée une ville abritant près de 80 000 Européens, et la cathédrale Saint-Louis, située à l’extrémité occidentale de la ville ancienne, ne peut plus répondre aux besoins d’une population s’installant dans les vastes quartiers de la ville nouvelle qui s’édifient à l’est de la vieille ville. Il entreprend de faire bâtir une nouvelle cathédrale.

IMG_20180213_122308

La place du 1er Novembre

La place du 1er Novembre 1954 (ex-place d’Armes) est considéré comme le cœur historique de la ville d’Oran. En son centre, on trouve une obélisque à l’effigie de l’émir Abdelkader, surmontée par une sculpture nommée « La Gloire » du sculpteur français Aimé-Jules Dalou.

Entourant la place avec leur architecture coloniale, les majestueux édifices historiques que sont l’hôtel de ville et l’opéra veillent sur la place depuis plus d’un siècle.

IMG_20180213_120719

L´opéra d´Oran

Bâti au début du 20eme siècle par l’architecte « INEZ », l’Opéra d’Oran est entré en activité depuis 1907. L’immeuble est couvert d’une partie en tuiles et d’une autre en terrasse avec une façade principale sur la place du 1er Novembre.

divad

Le front de mer

Le front de mer est la célèbre artère (boulevard de l’ALN) de la ville d’Oran longeant le centre-ville historique d’Est en Ouest, du rond point Zabana jusqu’à la muraille de la forteresse du Palais du Bey.

Elle est considérée comme l’emblème de la ville d’Oran, c’est le lieu que toute personne connaissant Oran se souvient lors de l’évocation de la ville.

Une promenade le long du front de mer est un must à faire lors de votre séjour à Oran.

Depuis le front de mer vous aurez une vue panoramique sur le port maritime, la mer méditerranée et sur le mont Murdjadjo avec ses sites historiques (le fort et la chapelle de Santa Cruz.

front

Pause – café/thé

IMG_20180213_124340

Le fort de « Santa Cruz »

Le fort de Santa Cruz est un magnifique colosse de pierre s’élèvant au sommet de la montagne de l’Aïdour, à l’ouest d’Oran. Le fort se trouve à 429 mètres d’altitude et fait face à une église catholique, situé un peu en contrebas : la chapelle de Santa Cruz, qui est gérée par le diocèse d’Oran. Le fort de Santa Cruz a été érigé dans la seconde moitié du XVIe siècle par les Espagnols qui tentaient de s’opposer aux Ottomans.

fort-santa-cruz-oran-1

La chapelle de Santa Cruz

La chapelle de « Notre-Dame de Santa Cruz » est située au sommet du Djebel Murdjadjo, légèrement en contrebas de l’ancien fort espagnol « Fort de Santa Cruz ». Le lieu est géré par le diocèse d’Oran.

La chapelle Santa Cruz fût construite par la France coloniale en 1850 sur les hauteurs du djebel Murdjadjo, la construction de cet édifice fût décidé en raison d’une épidémie de choléra qui fît des milliers de morts un an plutôt parmi la population oranaise.

Africa triathlon


Prix: 10 €

Inclus dans le prix:

  • Transfér de votre hôtel au debut du Tour d´Oran
  • Guide
  • Pause – café/thé
  • Casse-croûte
  • Ticket
%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close